Sentinelles de la Nature

Sentinelles de la nature

Un site et une application pour une action citoyenne environnementale

Qui ne s’est pas senti un jour démuni en découvrant de ses yeux une décharge sauvage, une destruction de zone humide ou encore un cours d’eau pollué ?  Avec le projet Sentinelles de la Nature, chacun dispose désormais d’un moyen d’agir facilement en quelques clics. Le site sentinellesdelanature.fr et son application mobile fraîchement lancée (disponible sur Google Play et Apple Store) permettent de signaler des dégradations environnementales, mais également d’agir main dans la main avec les autorités compétentes et les associations du mouvement France Nature Environnement pour prévenir ou  résorber ces atteintes.

Comment agir sur le territoire ?

Le site internet et l’application des Sentinelles de la nature permettent aux utilisateurs de contribuer à la préservation de la planète en signalant directement les atteintes ou initiatives favorables à l’environnement sur une carte participative. Ces informations sont transmises aux référents associatifs de la région pour revue et éventuelle proposition d’action lorsqu’il s’agit d’une atteinte à l’environnement. Le but : prévenir et résorber les atteintes à l’environnement et faire connaître des initiatives positives.

Les citoyens deviennent alors « Sentinelles » et peuvent, grâce à un système de suivi, connaître l’état d’avancement des démarches entreprises et modifier leur signalement en apportant par exemple de nouveaux éléments. Les « Sentinelles » qui le souhaitent peuvent donc rester des contributeurs actifs pour mettre fin aux atteintes à l’environnement.

Les Sentinelles de la nature : un projet fédéral de grande ampleur

La petite graine ne cesse de croître. Né en Auvergne Rhône Alpes, à l’initiative de la FRAPNA, puis de la FRANE, le projet a été repris par France Nature Environnement pour le déployer à l’échelle nationale. 9 Fédérations régionales associatives, qui couvrent différents territoires, ont aujourd’hui rejoint le projet : l’Auvergne-Rhône-Alpes, la Bourgogne Franche-Comté, la Bretagne, le Grand Est, le Limousin et la Normandie. Cet outil permet au mouvement France Nature Environnement de renforcer sa veille écologique en sensibilisant et mobilisant largement les citoyens et les acteurs du territoire. Gratuit et sans publicité, l’initiative embrasse la volonté collective, toujours plus prégnante dans notre société, d’agir concrètement pour l’environnement.

« Agir pour un monde vivable passe par des actions à tous les niveaux. Contribuer à révéler des irrégularités ou mettre en valeur des initiatives favorables est particulièrement important pour la préservation de notre environnement. L’application Sentinelles de la nature permet à chacun, en quelques clics, de devenir acteur d’un environnement plus sain et d’une nature plus belle, près de chez soi ou sur son lieu de vacances. A l’aide de cet outil, le temps est venu pour les hommes et femmes de bonne volonté de se prendre en main et de construire ensemble une vigie collective et citoyenne au service d’un avenir désirable », précise Arnaud Schwartz, pilote du projet au sein de France Nature Environnement.

Stop pesticides !

Appel des 100: Nous voulons des coquelicots

Appel à la résistance pour l’interdiction de tous les pesticides

Les pesticides sont des poisons qui détruisent tout ce qui est vivant. Ils sont dans l’ eau de pluie, dans la rosée du matin, dans le nectar des fleurs et l’estomac des abeilles, dans le cordon ombilical des nouveau-nés, dans le nid des oiseaux, dans le lait des mères, dans les pommes et les cerises.

Les pesticides sont une tragédie pour la santé. Ils provoquent des cancers, des maladies de Parkinson, des troubles psychomoteurs chez les enfants, des infertilités, des malformations à la naissance. L’exposition aux pesticides est sous-estimée par un système devenu fou, qui a choisi la fuite en avant. Quand un pesticide est interdit, dix autres prennent sa place. Il y en a des milliers.

Nous ne reconnaissons plus notre pays. La nature y est défigurée. Le tiers des oiseaux ont disparu en quinze ans ; la moitié des papillons en vingt ans ; les abeilles et les pollinisateurs meurent par milliards ; les grenouilles et les sauterelles semblent comme évanouies ; les fleurs sauvages deviennent rares. Ce monde qui s’efface est le nôtre et chaque couleur qui succombe, chaque lumière qui s’éteint est une douleur définitive. Rendez-nous nos coquelicots ! Rendez-nous la beauté du monde !

Non, nous ne voulons plus. À aucun prix. Nous exigeons protection. Nous exigeons de nos gouvernants l’interdiction de tous les pesticides de synthèse en France. Assez de discours, des actes.

 

Vous aussi, engagez-vous avec FNE dans cette campagne pour un monde meilleur : signez l’appel !

Forum associatif à Sagy(71)

Sagy 2018 : la Bourgogne Franche-Comté en transition

la Bourgogne Franche-Comté en transition

Fédérations d’associations et associations environnementales étaient réunies pendant deux jours à Sagy ce week end du 29/30 septembre 2018 au forum associatif organisé par la Confédération des Associations de Protection de la Nature de Saône et Loire ( C.A.P.E N 71), présidée par Thierry Grosjean pour débattre des enjeux du moment : la gestion de l’eau, les énergies renouvelables, la lutte contre le bruit, l’abandon des pesticides… Autant d’enjeux locaux brûlants comme l’encadrement de la gestion du circuit de Bresse, l’appel à la fermeture de l’aéroport de Dole, l’appel à l’arrêt du nucléaire, la mise en cause de la gestion paritaire de la chasse, le refus des retenues collinaires (comme à Sivens) … La CAPEN71,  fédération départementale, représente en Saône & Loire la fédération France Nature Environnement dont le président, Michel Dubromel avait fait le déplacement tout spécialement pour saluer le travail accompli localement.

Michel Dubromel, président de FNE, aux côtés de Thierry Grojean (CAPEN71)

CONTRE LES PESTICIDES… SEMONS DES COQUELICOTS !
Les associations sont en phase avec les attentes de l’opinion public et le forum, avec l’intervention de Maria Pelletier intitulée “nous voulons des coquelicots “, a donné de la voix contre les Pesticides . Autres thèmes abordés, celui de la biodiversité, du bruit et du respect de la législation et du droit en résonance avec le combat mené de longue date par l’association Vigilance Nature Environnement , présidée par Jean Paul Verguet.

expo forêt à SAGY

Dimanche matin, le nouveau président régional de France Nature Environnement, Hervé Bellimaz aborde, lors d’un atelier «Quelle place pour le tourisme ? » un sujet lié aux deux projets de Center Parcs dans le Jura et en Saône et Loire.

Annette sur le stand de FNE BFCAnnette Lapalus, très sollicitée sur le stand de FNE Bourgogne Franche-Comté