CP – Center Parcs

Communiqué de presse

Vendredi 4 septembre 2015

Francs-Comtois, rends toi … Nenni ma foi !

La commission particulière du débat public a restitué cette semaine les éléments issus des nombreux débats et échanges organisés depuis 4 mois et auxquels France Nature Environnement FC a largement contribué.

 

A Poligny, au Rousset ou à Roybon, le concept « center Parcs » n’est pas soutenable !

Le projet Center Parcs est en décalage avec les orientations stratégiques régionales en matière de tourisme, de préservation de la biodiversité, de ses engagements en faveur de la réduction du réchauffement climatique …. Si les atouts et l’image de région verte attachée au Jura peuvent constituer un argument marketing pour P & V, à l’inverse le projet présenté n’apporte aucune réelle plus-value à l’offre touristique régionale.

 

Un modèle économique qui interroge dans un contexte de rigueur des budgets publics

Le montage de cette opération estimée à 170 M€ repose sur la mobilisation substantielle de fonds publics, mobilisation d’une partie de l’épargne destinée au financement de projets d’intérêt général (ex : logement social) au profit d’un groupe privé. L’intérêt public d’une telle opération est loin d’avoir été démontré !

 

L’emploi : un argument de poids, mais à quel prix ?

La majorité des emplois annoncés sont à petits salaires et à horaires faibles, notamment parmi les personnels de nettoyage (40 % de l’effectif). Si l’on devait prendre en compte le ratio aides publiques / emploi créé, (environ 130 000 € par emploi), le même niveau d’investissement consenti sur le territoire au profit des acteurs locaux générerait une autre dynamique de développement, porteuse d’un nombre d’emplois plus conséquent.

 

Environnement : attention, peinture verte !

Ce type d’équipement (et infrastructures associées) est grand consommateur d’espace et impactant sur les écosystèmes. La consommation d’eau (piscine tropicale, sanitaires, etc.) concurrence les besoins locaux. Il n’est pas raisonnable, à l’heure de la transition énergétique, d’envisager de construire un tel bâtiment chauffé à 29° toute l’année sous le climat jurassien. Le sous-sol karstique, caractéristique de la région, rend les eaux souterraines particulièrement fragiles et sensibles aux pollutions …

 

En Franche-Comté, comme en Bourgogne, nous sommes convaincus qu’il faut refermer ce dossier.

 

Contact presse : Pascal Blain, 09 67 33 02 03 ou 06 69 79 04 06

En téléchargement  :

– Communiqué de presse FNE Franche-Comté :

– cahiers d’acteurs réalisés par la CAPEN71 et FNE Bourgogne.